Nom de la société - Message ou slogan

<meta name="google-site-verification content="W4K3CXIb1688wEul_4stJb8cibx_wCFAZsjVEWilY48" />
 
                                                                     crédit Théo NODET
JOURNAL
au quotidien
(l'ensemble de ces publications sont basculées sur la page
au jour de jour)
01/09/2016:
15h30
La matinée à été calme mais, le tonnerre commence à gronder. On débranche vite tous les groupes de froid et je ne vais pas tarder à débrancher aussi mon ordinateur....

Hier soir je me suis couchée la peur au ventre car MétéoFrance annonçait des orages avec de la Grêle pour aujourd’hui, avec un gros G au milieu d’un méchant carré rouge...de quoi vous faire cauchemarder à vie! je voyais mes beaux raisins tout hachés, fracassés, explosés, striés par ces coupures pires que des coups de cutter. Ces boules de glaces semblent si innocentes, rondes et blanches, si on ne l’a jamais vu, on a du mal à imaginer l’effet coups de cutter qu’elles provoquent sur les grains de raisin. J’ai malheureusement vu souvent ce type de dégâts dans mes vignes. Alors on se prend à s’en vouloir de ne pas avoir vendangé plus vite toutes les parcelles. Mais, l’oenologue dit: “il faut attendre”, on voit bien que les grenaches ont encore besoin de temps, même si les degrés sont déjà hauts. Mais, la peur, l’angoisse d’une grêle à la veille de la vendange, vous fait perdre la tête et on déraisonne. On peut se laisser envahir par cette panique et se mettre à vendanger furieusement...la tentation est grande. Les traumatismes d’années catastrophiques comme 2002 ne sont pas guéris et on doit lutter contre soi même pour ne pas faire n’importe quoi à cause de la peur. Je le dis tous les jours: ce métier est un métier pour les fous, les poètes ou les philosophes....les joueurs aussi...il faut être joueur “allez...tout sur le rouge” et aléa jacta est!


 Suivez moi aussi sur Facebook 
https://www.facebook.com/Domaine-Moulin-du-Pourpre-C%C3%B4tes-du-Rh%C3%B4ne-dans-le-Gard-Proven%C3%A7al-1173411789343009/

J'ai crée une nouvelle page "Dialoguez avec moi" sur ce site, à travers laquelle vous pouvez communiquer avec moi et me faire part de vos observations. Créer un blog à travers ce site implique que je le refasse entièrement. A quelques jours des vendanges, je ne pourrais pas me lancer dans cette aventure. Mais vous avez la possibilité d'intervenir et je publierais certains de vos commentaires après les avoir lus.



Inscription 1754 trouvée sur une tuile de la toiture du chais, lors de sa réfection en 2015.


              Domaine
     Moulin du Pourpré
         Côtes du Rhône





L'origine de ce Domaine remonte si loin qu'il est impossible de savoir depuis quand la famille Simon-Vallat en est propriétaire. Mais, on peut dire que plus de 10 générations de vignerons de la même famille se sont succédées sans discontinuer, produisant des Côtes du Rhône élégants et savoureux dans les trois couleurs.


Nous ne comptons plus les médailles obtenues, dont les plus prestigieuses ont été obtenues au Concours Général Agricole à Paris.
 
Le Guide Dussert-Gerber aime notre gamme et nous accorde Cinq Étoiles chaque année et des
Prix d'Excellence.

Nos vins sont issus de cépages chaleureux et se déclinent selon deux gammes: la gamme Tradition et la gamme Corsée, élevée en fûts de chêne.





La Tradition chevillée au corps, Françoise SIMON a pris la suite de son père à la tête du Domaine en 1995.
Ainsi, désormais, au Domaine Moulin du Pourpré, le vigneron est....une vigneronne.

Deux décennies plus tard, les médailles et récompenses ont fleuri sans discontinuer et pourtant, rien dans le cursus de Françoise SIMON, Journaliste pour la presse écrite, la télévision, la photo, ni dans celui d'enseignante (Doctoreur ès-lettres en études Anglophones) à l'Université de Paris X, ne la destinait à relever pareil défi...
Aujourd'hui, elle vinifie des vins envoûtants dont elle parle volontiers au féminin.
Mais comme elle aime à le répéter: "ce n'est peut être pas l'homme ou la femme qui possède la terre mais la terre qui les possède"...




 


















Si Alphone Daudet avait écrit ici ses "Lettres de mon Moulin" il serait tombé amoureux de ces vins enjôleurs, chargés de tous les parfums du midi comme un vent baladeur mais peut être aussi de son histoire riche en rebondissements ...



Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.


 

              
 

 



Assistant de création de site fourni par  Vistaprint